Le 7 mars, direction Grand Etang à St-Benoît.

Après 5 minutes de marche sandwich en main j’arrive en haut d’une côte qui laisse apparaître la première vue sur l’étang.  Quelques centaines de mètres de descente plus loin, le paysage de cet étang prisonnier des montagnes est fantastique.

                                         IMG_8528

Je décide de faire le tour par la gauche. Le chemin longe la végétation de bord d’étang. Un hétéroptère (punaise) non identifié est très présent.

                                         IMG_8569

Des libellules sont en vol, je fais une pose sur un caillebotis et avec patience je prends en photo deux espèces de Libellulidae que je ne connais pas encore Tramea limbata et Orthetrum stemmale.

                          Tramea limbata (3)                              Orthetrum stemmale (3)

Un peu plus loin, dans la végétation arbustive, je suis attiré par une forme connue. Je m’approche et découvre la mante religieuse locale appelée  vulgairement Chipèque pardon. Polyspilota aeruginosa appartient à la famille des Mantidae.

                                        Polyspilota aeruginosa (3)

L’option gauche s’avère être un cul de sac. Je profite cinq minutes du paysage et reviens sur mes pas.

                                        IMG_8579

Sur le parking, avant de partir à l’aventure, j’avais pris soin de me munir d’une petite branche fine. Je démarre le chemin de droite en tapant la végétation histoire de voir si des lépidoptères sont cachés. Bien m’en a pris.

La première espèce que je prends en photo appartient à la famille des Geometridae. Elle est plutôt rare sur l’île et s’appelle Orthonama quadrisecta.

                                        Orthonama quadrisecta (2)

La seconde, Chrysocentris ditiorana n’est pas présentée dans le livre que j’utilise. Il s’agit d’un représentant d’une famille que je ne vous ai jamais présenté, les Glyphipterigidae.

                                                Chrysocentris ditiorana (2)

Belle rencontre enfin quand je remarque une grosse chenille. C’est celle du sphinx Hippotion eson.

                                       Hippotion eson (Chenille) (1)

La nuit tombe, j’enfile ma lampe frontale et suis accompagné jusqu’à ma voiture par des cohortes de papillons. A presque chaque pas le bruit d’un crapaud Bufo gutturalis brise le calme nocturne.

                                                         IMG_8660